COVID-19 vers une explosion des TMS

COVID-19, vers une explosion des TMS ?

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont un fléau pour notre société. En augmentation perpétuelle depuis de nombreuses années, la COVID-19 ne devrait que les augmenter.

C’est quoi exactement les TMS ?

Il s’agit des atteintes articulaires, musculaires ou nerveuses telles que le lumbago (blocage lombaire) ou encore les tendinites mais aussi la sciatique ou le syndrome du canal carpien pour ne citer que les plus connues et les plus fréquentes.

Les TMS touchent aujourd’hui la majeure partie de la population dans le monde. En France,  c’est la première cause de maladies professionnelles indemnisées. En dehors de leur coût exorbitant, elles sont surtout responsables de douleurs, d’inconfort voire de handicap.

De nombreux facteurs sont à l’origine de leur apparition ou de leur déclenchement. Parmi certains d’entre eux, on retrouve :

  • Des facteurs biomécaniques comme la répétitivité, l’effort, le poids des charges, les vibrations, etc.
  • Des facteurs psychosociaux et organisationnels comme le stress, les relations humaines, le manque d’autonomie dans le travail, etc.
  • Des facteurs individuels comme, l’âge, le sexe, la déshydratation, le capital physique, etc.

COVID-19, TMS et douleurs

Alors, quel est l’impact de la COVID-19 sur nos douleurs ? On ne parlera pas ici de la maladie COVID-19 sur nos TMS mais de l’impact de la crise sanitaire et de la modification de nos comportements sur nos douleurs. Le 17 mars dernier,  La covid19 a mis un coup d’arrêt à nos pratiques habituelles. 8 semaines de confinement, puis un déconfinement progressif. Une reprise d’activité en demi-teinte avec le port du masque quasi permanent et de nouveaux gestes à adopter.

Pourquoi la COVID-19 va impacter nos TMS ?

Une des raisons principales de nos TMS résulte de nos capacités physiques. Mais notre sédentarité légendaire a encore pris du grade dans ce contexte sanitaire. En effet, même si quelques-uns d’entre nous se sont pris au jeu du footing ou autre activité pour se remettre en forme pendant le confinement, la plupart d’entre nous a opté pour des activités devant des écrans. Résultat :  plus 2,5 kg en moyenne.

Même si la prise de poids n’est qu’un indicateur, on observe dans différents milieux et notamment chez les sportifs de haut niveau ce même déconditionnement physique à l’origine de blessures alors même que la plupart des calendriers sportifs sont allégés.

D’une manière générale, nous sommes en sous-activité physique mais ce n’est pas le seul facteur. Le port du masque, bien qu’indispensable et obligatoire, freine notre hydratation. Et vous n’êtes pas sans savoir que la déshydratation est la première cause des tendinites par exemple.

La COVID-19 n’a pas fini de nous ennuyer sur le plan des TMS, car doublée de la crise sanitaire, une crise économique et anxiogène pour nos concitoyens ne fera qu’aggraver la situation.

Des solutions existent

Heureusement des solutions existent mais lesquels êtes-vous prêt à mettre en place pour lutter contre la COVID19 ? Faire du sport, oui mais lequel et comment ? et en fonction de mes douleurs, etc. Retrouver un équilibre alimentaire oui mais comment ? Être accompagné oui mais par qui ?

Un article ne suffira pas à répondre à toutes ces questions. Mais vous pouvez retrouver tous nos conseils auprès de nos experts de la santé spécialisés dans le monde du travail, mais également du sport.

Romuald ABADIE - Coach Tempo

Romuald ABADIE

  • Masseur Kinésithérapeuthe
  • Ostéopathe
  • Membre de l’encadrement médical des équipes de France de gymnastiques
  • Président de C3S